Sionisme et mondialisme

Sionisme et mondialisme

25,00

Category:

Description

Sionisme et mondialisme – Le sionisme de ses origines au IIIe Reich, 1895-1941

Traiter du sionisme et de son évolution depuis l’engagement de Theodor Herzl à promouvoir la renaissance d’un Etat juif lors de son premier Congrès à Bâle en 1897, nécessite de connaître les causes profondes ayant incité cet homme à s’engager dans une telle aventure qui détermina tout le XXe et début XXIe siècles. Cet ouvrage en apporte, pour la première fois, les explications grâce à l’étude des Carnets complets de Theodor Herzl, 1895-1904.

C’est tout l’enjeu de la première partie de ce livre d’éclairer les coulisses du monde politique, économique, financier et religieux européen avant la Première Guerre mondiale. Forts de 1600 pages, ces carnets proprement décortiqués donnent les véritables raisons à l’origine de la guerre de 1914. La proclamation de la Déclaration Balfour en 1917, reconnaissant l’existence d’un foyer juif en Palestine dans le cadre d’un mandat britannique, fut une conséquence et une étape de ce travail de fond.

Cependant, une accélération du phénomène se fit en août 1933 lors de la conclusion de l’Accord de la Haavara (« transfert » en hébreu) entre les autorités nazies et sionistes. Alors que tout semblait les opposer, cet Accord permit l’élaboration d’une politique de peuplement juif et de modernisation de la Palestine – phénomène qui a perduré jusqu’en avril 1941 – accélérant ainsi la création de l’Etat d’Israël en 1948.

Tout l’enjeu de ce livre est de présenter dans sa seconde partie, à l’aide de nombreuses pièces d’archives, ces événements si méconnus dont les répercussions se font toujours sentir dans le cadre d’un mondialisme apparemment triomphant.

Pierre Hillard est docteur en science politique (2006). Ancien enseignant en relations internationales à l’Ecole supérieure du commerce extérieur de Paris, spécialisé depuis dans l’étude du « mondialisme », il critique ce qu’il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d’unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ». Il est notamment l’auteur de Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des régions (2001), de La Décomposition des nations européennes : de l’union euro-atlantique à l’Etat mondial (2004), de La Marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2007), La Fondation Bertelsmann et la gouvernance mondiale (2009), Chroniques du mondialisme (2014), Atlas du mondialisme (2017) et Archives du mondialisme (2019). Il a écrit de nombreux articles sur les sites Géostratégiques, Réseau Voltaire, Conflits actuels, Intelligence et Sécurité et Balkans-Infos.

Il intervient sur Radio Courtoisie, il est également intervenu une fois sur France Culture (« Les Enjeux internationaux » du 26 avril 2012), France Info, Radio Ici & Maintenant, ou encore France 24. Il collabore aux publications du Cercle Jeune France. Il est depuis octobre 2012 éditorialiste sur Boulevard Voltaire, lancé par Robert Ménard et Dominique Jamet. Il s’y impose comme un contributeur régulier.

 

 

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Sionisme et mondialisme”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…